Alain 16 ans, ancien stagiaire à la Foot Breizh Académie – Interview

Alain 16 ans, ancien stagiaire à la Foot Breizh Académie – Interview

Je m’appelle Alain (16 ans) et mon rêve a toujours été de devenir footballeur. Je suis un footballeur de rue et j’avoue je n’ai jamais pensé à faire un stage dans un endroit comme Breizh Académie. Je voulais tout simplement aller dans un centre de formation professionnelle. Ce qui n’est pas facile si on n’arrive pas à se faire un nom après des recruteurs. Pour le moment, mon football ne se limitait qu’au coin de la rue et cela ne me permettait pas de réaliser mon rêve.

Mon stage à la Foot Breizh Academie

Par la suite, j’ai eu échos de ces stages qui permettaient de regrouper plusieurs jeunes afin de parfaire leur technique en football. J’ai alors décidé de convaincre mes parents de m’inscrire à un de leur stage, pour plus d’informations : Foot Breizh Academie. En y allant, mon objectif était clair : me débarrasser de cette étiquette de footballeur de rue pour pratiquer la discipline dans toute sa classe. J’ai été ravi par toutes les installations que l’on pouvait y trouver. Mieux, on n’y pratiquait pas seulement le football, mais aussi le tennis, le kayak, le beach soccer, le futsal, etc.

stage foot enfant prépa physique

Pour les encadreurs, ils étaient tous diplômés de l’UEFA et ceci leur conférait les compétences nécessaires pour une prise en charge adaptée des joueurs. J’étais sous la responsabilité d’Hubert Castels, responsable des défenseurs. Durant la semaine de stage, les matins étaient destinés aux entrainements physiques et le soit à la technique. La principale qualité que j’ai apprise, c’est qu’un défenseur devrait savoir se mouler dans le dispositif tactique mis en place par l’entraineur. En autres termes, il ne s’agissait pas de tacler, mais de jouer avec son gardien et les autres joueurs. Une notion que j’ai rapidement pu assimiler au fil des jours.

Après le stage

J’étais très heureux du déroulement du stage, car les encadreurs n’hésitaient pas à nous conseiller. Par la suite, j’ai eu la bonne surprise d’être contacté pour le stage d’élite. Ce fut un moment de bonheur, mais un peu stressant, car je savais que des recruteurs étaient présents. Mais tout s’est bien passé et j’ai pu finalement intégrer un bon centre de formation professionnelle afin de poursuivre mon rêve de devenir footballeur.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.